Les Cahiers Wallons

Christiane Binamé-Siplet

Les extraits des Cahiers Wallons présentés ci-dessous ont été écrits par Christiane Binamé-Siplet de Bois-de-Villers. Mais qui est-elle? Voici un petit texte introductif pour découvrir cette auteure bien de chez nous. Celui-ci ainsi que les extraits des Cahiers Wallons que vous pourrez parcourir ci-dessous ont été traduits par l’équipe Bibliotheca Floreffia et avalisés par l’auteure.

Èlle a skèpyî o Bwès-d’-Vilé. Adon, on n’p’leut nin causer l’walon, c’èsteut mau causer d’djeut-on ! Maugré tot, èle bagneut d’dins èt… èlle a apris sins mau sins rûse come po bwâre on côp.

Èlle a stî dame di scole à Florèfe èmon lès machéreseûrs èt pwîs au Séminaîre quand on-z-a mètu lès gamins èt les bauchèles èchone.

Èlle inmeut bin l’s-î aprinde tènawète on tchant, one powézîye è walon èt minme lès présinter à dès concoûrs di rècitâcions.

C’èst Lucien Somme, on maîsse, qu’a bouté al tchèrète po l’fé moussî al sicole dès Rèlîs Namurwès.

Si gout, c’èst do scrîre dès florîcontes èt dès bokèts su l’vîye di tos lès djoûs.

Ça fait one bèle apéye qu’èle èst pensionéye. Èle passe si timps en ‘nn’alant à dès socenadjes à Moustî, à Djmepe, à Florèfe…po fè spiter nosse bia lingadje walon.

Elle a parlé le wallon dès sa plus tendre enfance, bravant les interdits. Elle s’est installée à Floreffe où elle a exercé la profession d’institutrice primaire.

 

En classe, elle apprenait à ses élèves des poésies et des chansons wallonnes. Elle les inscrivait parfois à des concours de récitations.

  

Lucien Somme – son modèle – l’a poussée à suivre des cours à l’Ecole de wallon des Rèlis Namurwès. Entrée chez les Rèlis Namurwès le 15 02 2004, elle aime écrire des contes et des textes qui traitent de la vie actuelle.

Retraitée, elle participe aux tables de conversation qui se tiennent à Moustier, Jemeppe-sur-Sambre et Floreffe. Elle se rend également, ponctuellement, dans une maison de repos où elle lit des textes en wallon.

Lucien Namèche

Né à Sovimont (Floreffe), Lucien Namèche compte aujourd’hui parmi les Rèlîs Namurwès les plus anciens. Il a beaucoup écrit, et les Cahiers Wallons, entre 1947 et 1956, ont publié nombre de ses poèmes et récits. Suivit un long silence. Non qu’il eût brisé avec la littérature. Mais durant sa longue carrière de professeur puis de directeur d’école, il publia surtout en français. Vint la retraite. Et revint le wallon …

Si les nécessités de la profession l’ont éloigné du Namurois, Lucien Namèche est resté fidèle à ses racines paysannes : subtil connaisseur de la nature, épris de chasse et de pêche (…de la berge et de la clairière !), terrien pétri de bon sens, d’honnêteté foncière, de sympathie pour les humbles… La production littéraire est à l’image de l’homme : sensible, chaleureux, accessible à tous. Voici des idées simples, des sentiments généreux, des sensations exquises, traduits dans une langue naturellement riche, qui coule comme une eau fraîche.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                 V.G.

 Extrait des Cahiers wallons, n°4, avril 1994.

 

Nouvelles Glanes

1997

Nouvelles Glanes – avril 1997 – n°1
Nouvelles Glanes – octobre 1997 – n°2

1998

Nouvelles Glanes – avril 1998 – n°3
Nouvelles Glanes – octobre 1998 – n°4

1999

Nouvelles Glanes – avril 1999 – n°5
Nouvelles Glanes – octobre 1999 – n°6

2000

Nouvelles Glanes – avril 2000 – n°7
Nouvelles Glanes – octobre 2000 – n°8

2001

Nouvelles Glanes – avril 2001 – n°9
Nouvelles Glanes – octobre 2001 – n°10
 

2002

Nouvelles Glanes – avril 2002 – n°11
Nouvelles Glanes – octobre 2002 – n°12

2003

Nouvelles Glanes – avril 2003 – n°13
Nouvelles Glanes – décembre 2003 – n°14

2004

Nouvelles Glanes – septembre 2004 – n°15

2005

Nouvelles Glanes – avril 2005 – n°16
Nouvelles Glanes – décembre 2005 – n°17

2006

Nouvelles Glanes – décembre 2006 – n°18

2007

Nouvelles Glanes – décembre 2007 – n°19

2008

Nouvelles Glanes – décembre 2008 – n°20

2009

Nouvelles Glanes – décembre 2009 – n°21

2010

Nouvelles Glanes – décembre 2010 – n°22

2011

Nouvelles Glanes – décembre 2011 – n°23

Témoins du passé

Documents photographiques

n°1

n°2

n°3

n°4

n°5

n°6

n°7

n°8

n°9

n°10

n°11

n°12

 

Quelques témoins du passé

I

II

III

IV

V

VI

VII

VIII

IX

X

XI

XII

XIII

XIV

XV

XVI

Vidéos