Franière – élections communales du 11 octobre 1970

Marcel BRUART, Bourgmestre de 1947 à 1970
Les élections communales de 1970 de Franière – elles seront les dernières avant la fusion avec Floreffe – ont lieu le deuxième dimanche du mois d’octobre, soit le onze du mois. Elles se déroulent à l’école des garçons, rue de l’Ecole, de 8 à 14 h, et proposent aux électeurs deux bureaux de vote se répartissant comme suit : le premier à partir d’ABEELS Joséphine jusqu’à KUHNEMANT Lucie accueille 275 femmes pour 223 hommes et le second, de LABEAU Émile à WATHLET André, 254 femmes et 262 hommes.
Ce sont donc 1014 électeurs qui sont appelés à voter mais on ne trouvera que 963 bulletins dans les urnes (478 dans le 1er bureau et 485 dans le second): 51 électeurs font défaut pour des raisons diverses telles que la maladie, les contraintes professionnelles, les séjours à l’étranger, etc.
Comme c’est l’habitude maintenant depuis belle lurette, le président du bureau principal est le chef d’école, l’instituteur Norbert GOFFETTE. Le secrétaire, Marcel GANHY, est aussi secrétaire communal et les assesseurs sont Arthur BAQUET, Maria BAUFAYS, Raphaël GREGOIRE et Monique DERMIEN. Les trois listes en présence ont délégué comme témoins MM. Edmond CATTIN (liste n°1 tendance catholique) et Gustave RADU (liste n°2 socialiste), Mme Anna FADEUR, épse Marcel Massart (liste n°3 Rassemblement wallon.
Pour le bureau de dépouillement, ces mêmes listes ont désigné MM. André HUBLET (liste n°1), Marcel BRUART (liste n°2) et Marcel MASSART (liste n°3) en qualité de témoins.
Ce bureau de dépouillement commence son travail à partir de 15h25’. Contrairement aux scrutins successifs depuis 1952, le résultat de 1970 se révèle très vite sans appel : la liste n°1 emmenée par le Dr Louis REMY (dont le frère Joseph est échevin sortant à Floreffe et dont le grand-père a été bourgmestre de Floreffe pendant dix-sept ans) voit sa pile de bulletins croître de près du double de celle de la liste n°2 tirée par le bourgmestre Marcel BRUART … Un raz-de-marée.
Au final, la liste n°1 recueille 481 bulletins incomplets pour 255 à la liste n°2 et 77 à la liste n°3. À cela viennent s’ajouter les bulletins complets (votes en case de tête): 55 pour la liste n°1, 34 pour la n°2 et 2 pour la liste n°3. Enfin, en termes de bulletins panachés, la répartition est la suivante: 152 voix se portent sur la liste n°1 pour 61 sur la liste n° 2 et 48 pour la liste n°3.
Tenant compte du chiffre d’éligibilité des listes en présence (481 pour la liste 1, 332 pour la liste 2 et 48 pour la liste 3) et de leur chiffre électoral (552,88 pour la liste n°1, 295,77 pour la liste n°2 et 84,33 pour la liste n°3), la répartition des sièges donne six élus pour la liste n°1 du docteur Louis REMY, trois pour la liste n°2 socialiste du bourgmestre sortant Marcel BRUART et aucun pour la liste n°3 du Renouveau Franièrois.
Le détail des voix de préférence se répartit comme suit et les élus de chaque liste apparaissent en caractères gras :

Liste n°1 : Franière revit

  1. Louis REMY 301 voix
  2. Edmond CATTIN 60 voix
  3. André HUBLET 129 voix
  4. Laurent VERSTRAETE 140 voix
  5. André BOUVIER 160 voix
  6. Paul POSKIN 60 voix
  7. Jules DIRETTE 49 voix
  8. Albert MARIQUE 33 voix
  9. Florent PIETQUIN 33 voix

Liste 2 : PSB 

  1. Marcel BRUART 75 voix
  2. Gustave RADU 90 voix
  3. Léon HENUZET 45 voix
  4. Roger BASTIN 24 voix
  5. Roger GILLAIN 27 voix
  6. André PHILIPPOT 57 voix
  7. Désiré CLITUS 62 voix
  8. Anselme DOUMONT 17 voix
  9. ?? HINYOT 0 voix

Liste 3 : Renouveau Franièrois 

  1. Marcel MASSART 47 voix
  2. Léon ROISIN 15 voix
  3. Léonce RENIER 16 voix
  4. Willy MEAN 14 voix
  5. René COLLIGNON 6 voix
  6. Florent  DECLAYE 21 voix
  7. Joseph DELCHAMBRE 0 voix
  8. Emile WATTECAMPS 6 voix
  9. Joseph ERNOUD 6 voix
Toutefois, le bourgmestre sortant, Marcel BRUART, a transmis en date du 16 décembre 1970, une lettre de démission du Conseil, estimant avoir «suffisamment rempli la tâche qui lui avait été confiée pendant les trente-huit années passées au Conseil communal». C’est donc le premier suppléant de sa liste, Léon HENUZET (45 voix), qui prêtera serment comme Conseiller communal le quatre janvier 1971 lors de la séance d’installation du nouveau Conseil. Ce dernier décèdera le trente juillet 1975 et sera, à son tour, remplacé par le deuxième suppléant, André PHILIPPOT (57 voix).

Pour ce qui est de la liste n°1, par lettre du vingt-neuf septembre 1974, le conseiller Paul POSKIN avait remis sa démission de conseiller pour raisons personnelles. Le premier suppléant de la liste, Jules DIRETTE (49 voix), sera installé lors de la séance du vingt-huit octobre 1974.

Au cours de la séance du quatre janvier 1971 du Conseil communal, le bourgmestre Louis REMY avait donné communication de la validation des élections communales par la délibération de la Députation permanente du Conseil provincial en date du vingt-neuf octobre 1970 avant de procéder à l’élection des échevins.
C’est ainsi qu’André BOUVIER sera élu premier échevin par six voix et trois bulletins blancs tandis qu’André HUBLET sera désigné second échevin par six voix contre trois à Laurent VERSTRAETE. La minorité soulignait par ce vote le fait que ce dernier ayant obtenu un score personnel supérieur à celui du second échevin aurait donc dû, pour respecter le choix des électeurs, occuper le poste de seconde échevin…
Mais une manière aussi d’enfoncer un coin au sein de la nouvelle majorité en place ?
Ainsi une page se tourne pour la commune de Franière et ses édiles dont trois de ceux-ci se retrouveront autour de la table du Conseil communal de la nouvelle entité de Floreffe le premier janvier 1977 : MM. André BOUVIER et André HUBLET, élus conseillers de la liste «Commune nouvelle» et Laurent VERSTRAETE, élu échevin issu de la liste «Intérêts communaux» du bourgmestre Roger FRERES. Mais, comme aurait dit Kipling, ceci est une autre histoire…

Ci-après vous pourrez parcourir des tracts électoraux rédigés par les différentes listes en présence lors de ces élections du 11 octobre 1970. Nous remercions Mme Rita VERSTRATE-GOETHALS pour le prêt de ces documents.

Tracts de la liste n°1 Franière revit

Tract de la liste n°2 PSB

Tract de la liste n°3 Renouveau Franièrois

Pour terminer, nous vous soumettons deux coupures de presse du Journal Vers l’Avenir datées du 7 janvier 1971 et 11 janvier 1971 relatives d’une part au compte rendu d’installation du Conseil communal et d’autre part à la présentation du Dr Louis REMY, nouveau Bourgmestre.

 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

16 − neuf =