Courrier daté du 24 juillet 1914, soit moins de deux semaines avant l’invasion allemande d’août 1914, et adressé par les autorités locales au Ministère des chemins de fer, de la marine, des postes et télégraphes.

Il porte la signature du bourgmestre Jean de DORLODOT, des deux échevins et de trois conseillers communaux sur quatre, mais également celle de l’instituteur HENRY, de trois fermiers et d’un négociant.

Les mandataires exposent au travers de cette lettre, leurs arguments pour la création d’un bureau de poste à Floriffoux. Ce courrier restera lettre morte et aucun bureau de poste ne sera jamais créé à Floriffoux!

Document extrait des archives de l’abbé Félix BIOT, curé de Floriffoux.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.