Floreffe – Société du Lynx

Le texte ci-dessous nous a aimablement été envoyé par M.André LESSIRE. Nous le reproduisons dans son intégralité.

En 1845, un armurier français, Louis Nicolas FLOBERT, invente une munition nouvelle, la cartouche métallique à percussion annulaire à faible portée. Il met conjointement au point une carabine qui portera son nom.

Le succès est immédiat pour cette arme à faible portée -quasi inoffensive au-delà d’une vingtaine de mètres- et de petit calibre. Si le monde agricole l’adopte en 9 mm pour la chasse aux nuisibles dans les granges et étables voire en 12 mm pour la chasse, le beau monde s’en empare également en 6 mm pour se livrer au tir en intérieur. La carabine Flobert sera ainsi appelée tantôt de jardin, tantôt de salon.
Des cercles de tir se créent un peu partout en France puis en Belgique dans le milieu de la petite bourgeoisie.
Floreffe n’échappe pas à la tendance. « La Société du Lynx », aussi dénommée « Cercle Flobert de Floreffe » est ainsi fondée en 1887. Parmi les membres et fondateurs on trouve entre autres Gustave Dehant, tailleur d’habits, Albert et Charles Kaisin, médecins, Donat Robaux, boulanger, et autre Toussaint.
Des concours internes et inter-sociétés sont régulièrement organisés comme nous l’apprennent des médailles attribuées aux participants et dont quelques-unes nous sont parvenues.

Avers : Société / La Concorde / Jodoigne

Revers : Concours de tir / 1887 / 2e prix – Société du Lynx / Floreffe

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Avers : Blason A.Fisch

Revers : Cercle des Francs-Tireurs Ixellois / 1888 – Concours entre sociétés / 3e prix – Le Lynx floreffe / G. Dehant / 142 p. (Note BF : p. = points)

 

 

 

 

 

 

 

 

Avers : Société du Lynx / Floreffe

Revers : Concours de Tir / 1888 / Dehant / 86 (Note BF : 86 points)

 

 

 

 

 

 

 

 

Avers : Société / Du Lynx / Floreffe

Revers : Concours de Tir / Amis du Flobert / 1889 – 2e prix / Dehant / 140 (Note BF : 140 points)

 

 

 

 

 

 

 

Avers : Blason Cercle Léopold II / Laeken

Revers : Concours / International / 1889 – 4e prix entre sociétés – Les Amis du Flobert / De Hant / 134 Points

Si Kaisin, Robaux et Toussaint sont des patronymes toujours présents à Floreffe, qu’en est-il de Gustave Dehant ?
Né à Wanfercée-Baulet le 8 janvier 1856, Gustave Dehant épousa Marie Remy à Floreffe en 1880. Il s’y installa en qualité de tailleur d’habits. Le couple eut trois enfants, Armand, Mareille (sic) et Anna. La famille habitait place du Vieux Moulin, une maison aujourd’hui disparue (Note BF: située en 1 sur la photo ci-dessous)

Lien avec Floreffe : Gustave Dehant était l’arrière-grand-père de feu Michel Dirix, époux de Marie-Paule Grégoire bien connu pour son activité au sein de la Croix-Rouge et à qui nous devons les médailles.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.