Remarquez, sur le côté droit de la photo, le mur entourant l’église qui se prolonge jusqu’à l’ancien accès à la ferme et qui est toujours dans son état originel. Il a été sectionné pour permettre d’accéder à la maison des époux René Baes-Agnès Van Den Abeele.

La chapelle Saint-Amand dans le prolongement de l’Allée verte au centre de la photo faisait pendant à la chapelle Saint-Hubert à l’entrée du bois de Soye, aujourd’hui disparue. Elles se faisaient face à six cents mètres de distance.

Le soubassement de la chapelle est creux et recouvre l’ancienne source Saint-Amand , actuellement tarie, qui alimentait jusqu’avant la guerre 40-45, un petit puits garni d’une pompe avec bac de pierre. La date de construction de ces chapelles est inconnue (fin XVIIIe-début XIXe) (cf Histoire de Soye- Louis Lessire – 1969, p. 186 à 189).

Au fond, à gauche de la chapelle, entouré d’une grille basse,à l’avant du parc du presbytère, le monument aux morts inauguré le 21 septembre 1924.

La grosse bâtisse au fond, à gauche du monument, a été longtemps maison de commerce (café et ensuite, épicerie).

La haute maison en contre-haut au centre de la photo se situe rue Saint-Roch.

Le revêtement de la Place (actuelle Place de l’Europe) était constitué du sol herbeux naturel.

  • Localisation Allée verte

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.